Nous représentons l'Afrique dans toutes sa diversité culturelle.

FEMUA 11 : Du sud au nord ; le festival a fait bouger la Côte d’Ivoire pendant six jours

0 38

Les activités marquant la 11ème édition du FEMUA  Festival des Musiques Urbaines d’Anoumambo ont prit fin ce 22 avril 2018 en côte d’Ivoire. Organisée par le célèbre groupe ivoirien  Magic System avec à sa tête A’SALFO, la 11ème édition du festival a drainé comme à l’accoutumé un monde impressionnant autour de diverses activités.

Du volet scientifique caractérisé par les conférences axées sur le thème central  «Jeunesse et immigration clandestine » au volet social avec notamment l’inauguration cette année de l’école magic system de Séguéla et d’une  maternité à Loulo en passant par le volet sportif  pour échouer au volet festif avec les divers concerts à l’INJS ( Markory) au sud et à la place de l’indépendance à Korhogo au nord, le groupe magic system a su bien écrire l’histoire de la 11ème édition avec du professionnalisme . Les populations ivoiriennes ont eu effectivement de quoi se régaler pendant les six jours qu’a duré le festival  avec de grands  concerts  à la taille de l’évènement.

Parmi les artistes qui ont honoré le festival de leur présence figurent le français Soprano, la nigériane  Yemi Alladé la béninoise Zeynab Habib, l’ivoirienne Dobet Gnahoré,  Sidonie la Tigresse, Lokua Kanza qui a d’ailleurs fêté son anniversaire sur scène,  le malien Sidiki Diabaté , Mbouillé Koité prix découverte RFI 2017 pour ne citer que ces artistes. A travers ce festival, le groupe magic system  apporte aussi sa contribution à  la lutte contre l’immigration clandestine des jeunes vu que le thème central s’y était consacré  et les divers messages de sensibilisation véhiculés par les artistes étaient relatifs à ce phénomène qui est souvent à l’origine de la mort de plusieurs jeunes en Afrique.

Un grand  festival  bien pensé qui fait la fierté de l’Afrique depuis 11 ans  et  qui doit faire aussi   école dans le rang de bien d’autres artistes et autres promoteurs culturels africains. A préciser que chaque édition du FEMUA se consacre toujours à un thème d’actualité. L’année dernière, c’est-à-dire  lors du  FEMUA 10, le thème central était : «  L’Afrique face au défis du réchauffement climatique »  et l’innovation cette année est bien le tournoi de la CEDEAO qui a aussi caractérisé le festival.

Ghislain DOSSA KAKPO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.