Nous représentons l'Afrique dans toutes sa diversité culturelle.

Festival d’Intégration Culturelle Africaine ‘’SUKABE’ au Niger’ : L’ACGM rend hommage aux forces de sécurité par la chorégraphie.

0 8

Du 30 août au 05 septembre 2018, le Niger et plus précisément Niamey a abrité la 16ème édition du festival d’Intégration Culturelle Africaine ‘’SUKABE’’. Un festival qui met les enfants au devant de la scène et favorise l’intégration culturelle et artistique de cette couche sociale à travers plusieurs disciplines artistiques. L’Association Culturelle Galgadin Matassa ( ACGM) a brillement représenté la région d’Agadez au Niger dans la catégorie chorégraphie

05 pays ont honoré  ce grand rendez-vous culturel de la sous région à savoir : Le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Niger. La touche particulière qu’a imprimé aux spectateurs les enfants de l’Association Culturelle GAGADIN MATASSA (ACGM)  représentant la région d’Agadez au Niger a marqué les esprits de plus d’un. Dans leur discipline artistique qu’est la chorégraphie, les enfants se sont servis de leur corps et autres pas de danses assez cadencés pour communiquer aux publics leur savoir-faire artistique. C’était non seulement  leur ingénieuse façon de rendre célèbre et vanter les mérites de l’association mais aussi de rendre hommage aux forces de défense et de sécurité  nigérienne. Le morceau choisi étant une musique moderne nigérienne qui rend hommage aux agents de sécurité du pays. L’émotion était forte puisque les talents et surtout les vrais se sont conjugués pour satisfaire et nourrir la passion des amoureux des arts et de la culture.

Ce festival qui révèle le vrai sens de l’intégration culturelle et artistique des enfants a duré 07 jours et ponctué d’autres activités relatives au tourisme. A cet effet, les enfants ont eu aussi le privilège de visiter le musée national, les infrastructures culturelles du pays et pleins d’autres sites touristiques. La 16ème édition du festival a prit fin ce 05 septembre et l’association culturelle GALGADIN MATASSA  peut se réjouir d’avoir écris aussi l’histoire de l’édition 2018 à l’instar des autres éditions auxquelles elle participe depuis près de 10 ans.

Ghislain DOSSA KAKPO K.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.